Interview de la crèche Le Petit Pavillon

Pouvez-vous nous expliquer quelle place occupe l’inclusion dans votre projet pédagogique ?

Le handicap est une des valeurs éducatives et durables de notre projet éducatif et nous sommes particulièrement attentives à l’intégrer au quotidien dans notre projet pédagogique.

Nous n’accueillons pas en ce moment d’enfants en situation de handicap au sein de notre établissement, cependant en tant que directrice je veille et suis garante de la sensibilisation de mon équipe à la différence.

Nous faisons en sorte de créer une dynamique partenariale en nous associant à des acteurs du secteur médico-social et avons déjà organiser une rencontre avec des adolescents en situation de handicap accompagnés par un éducateur.

Nous avons réussi grâce à une maman de la crèche à mettre en place avec mes collègues un atelier handi-danse qui a été proposé aux enfants que nous accueillons par une association.

Nous avons également intégré à notre calendrier d’évènements pédagogiques les journées de sensibilisation nationale au handicap, à l’autisme, à la trisomie et nous partageons régulièrement avec les parents de vidéos de sensibilisation.

 

Comment accompagnez-vous vos équipes à déployer ce projet ?

Cette année est, pour nous, l’année de la réécriture de notre projet pédagogique en équipe.

Chacun des membres de mon équipe participe donc à cette réécriture et est également force de proposition sur le déploiement et la mise en œuvre pédagogique. Nous avons prévu d’y réserver une place privilégiée pour affirmer notre ouverture sur l’inclusion et les actions menées et à mener.

 

Quelles actions éducatives mettez-vous en place au sein de votre crèche ?

Au-delà des actions de sensibilisation évoquées dans la question précédente, nous mettons en place au sein de la crèche des activités et temps d’éveil pour favoriser la prise en compte de l’individualité de chacun et également aborder la question de la différence au travers d’imagiers, de livres sur le handicap et l’éveil culturel ou des jeux sensoriels (yeux bandés, chaussettes dépareillées) par exemple.

 

Avez-vous des partenaires qui vous accompagnent et soutiennent dans cette mise en œuvre ?

L’association « Bouchons d’amour » nous a mis à disposition des affichages et deux bonbonnes d’eau vide qui permettent de collecter les bouchons ramenés par les enfants, avec grand plaisir.

L’ADAPEI est l’organisme accompagnant des adolescents en situation de handicap et nous prévoyons de réitérer des temps de rencontres.

L’association Afrophand Martinique, grâce à une maman salariée de cette association, nous a permis d’organiser un atelier handi-danse : ainsi la présidente, en fauteuil et cette maman ont animé un temps d’éveil corporel accompagné de musique, pour les enfants et leurs parents. Nous allons réitérer l’initiative qui a beaucoup plu.

 

Merci à la directrice de la crèche et à son équipe