Notre démarche : une approche scientifique des besoins de l’enfant à l’appui des neurosciences

cat-neuroscience

Les approches pédagogiques dans l’accueil collectif de l’enfant sont très souvent inspirées de méthodes éducatives inscrites dans un courant idéologique datant du 20ème siècle permettant de développer des techniques, des stratégies favorables à l’apprentissage.

 

Nous souhaitons nous positionner autrement avec une approche plus concrète et réelle de la vie contemporaine pour permettre à l’enfant de cultiver sa relation avec lui-même et avec le monde extérieur.

Il nous a donc semblé pertinent et naturel de choisir une approche pédagogique issue de savoirs, de connaissances scientifiques afin de faire des propositions éducatives basées sur les besoins et les capacités de l’enfant, factuelles et non interprétables.

 

Une grande partie du cerveau se développe au cours des premières années de la vie. Les récentes découvertes dans le domaine de la construction et du fonctionnement du cerveau démontrent de manière très nette le rapport qu’il existe entre l’environnement, le climat affectif qui entoure l’enfant et le développement des zones du cerveau cruciales pour l’exercice de ses facultés.

 

L’influence des professionnels de l’accueil de l’enfant est donc majeure et doit être réfléchie et pensée avec une attitude responsable.
Conscients de cette énorme responsabilité, nous sommes fortement engagés dans un travail de professionnalisation continue de nos équipes et d’analyse constante de l’environnement de l’enfant afin de lui apporter la perception et la compréhension nécessaire.

 

La crèche est un terrain riche d’exploration et de possibles que nous souhaitons profitables pour l’enfant et nous engageons l’ensemble de nos professionnels à s’engager dans un temps relationnel, une vraie rencontre avec l’enfant lui permettant de trouver à la fois attachement et exploration.

 

Nous n’oublions pas que l’enfant est dépendant, et que son cerveau est un organe plastique, malléable qui développe nouvelles connexions ou supprime des circuits sous l’effet des expériences.

 

Le rapport adulte enfant n’étant pas égal, nous sommes particulièrement attentifs et vigilants sur les capacités bienveillantes et empathiques de nos professionnels.

 

Notre définition de la relation qui va lier l’enfant et le professionnel est celle d’une proximité bienveillante dans laquelle l’enfant va pouvoir se sentir soutenu, contenu, valorisé sans pour autant être dans une relation de dépendance affective.

 

Nous laissons à l’enfant le temps de percevoir ce qui se passe dans son corps, dans la relation, sans l’envahir par des projections et des vécus d’adulte. Nous avons aussi à cœur qu’il soit dans l’expression de ses besoins et ses émotions sans que l’adulte anticipe par rapport à ce qu’il connaît de l’enfant « en général ».

 

La sécurité affective est des plus importantes, c’est elle qui permet à l’enfant de prendre le risque de grandir.