Qu'est ce que le "jeu libre" ?

creche-attitude-le-jeu-libre

Le temps de « jeu libre »  en structure d’accueil collective, permet de répondre aux besoins développementaux des jeunes enfants accueillis.

 

En effet, comme un grand nombre de chercheurs l’a démontré, le développement de l’enfant n’est pas linéaire.

Tout au long de la prime enfance chaque enfant se développe à son rythme et différemment des autres. Par stade, par vague ou encore par palier l’évolution du développement de l’enfant est singulière et individuelle.

 

En partant de ce constat, on comprend aisément que les rythmes réfléchis par les adultes dans les structures d’accueil doivent avoir comme pré-requis une connaissance de ce qui est en jeu pour l’enfant afin de mettre en œuvre des temps diversifiés et répondant à ce dont ils sont en capacité de faire ou de comprendre.

 

Par exemple, savoir que l’enfant qui joue à la dinette ne se contente pas simplement de faire comme l’adulte, mais qu’il est en train de construire sa pensée, savoir qu’un enfant qui détourne un Lego pour fabriquer un pistolet n’a pas un gout prononcé pour la violence, mais est tout simplement en train de jouer avec sa pensée, permet de poser un autre regard sur lui.

 

Au-delà de cette connaissance importante du développement du jeune enfant et de ce qui est en jeu dans la relation éducative, le collectif, le groupe apporte avec lui beaucoup de dynamiques mais également des contraintes qui sont par moment peu compatibles avec les besoins individuels de l’enfant.

 

La disposition complète d’éléments de jeux pour améliorer la construction du jeu

Le libre accès aux jeux et à disposition complète c’est laisser l’enfant libre de répondre à son besoin au moment où il le nécessite et ainsi pouvoir composer avec le collectif et l’individuel

 

Chaque enfant va pouvoir accéder aux jeux qu’il souhaite et les combiner de la façon qu’il veut au moment où il en a envie parce que cela va répondre à son besoin précis de développement.

 

Avoir un libre accès aux jeux c’est être en capacité de se servir seul sans demander à l’adulte et ne pas patienter pour y avoir accès, cela permet à l’enfant de construire son autonomie petit à petit d’une part, et de ne pas ajouter de contraintes supplémentaires pour l’enfant qui est en subit déjà beaucoup dans son quotidien à la crèche.

 

Le libre accès aux jeux ne peut se mettre en œuvre que si l’adulte accompagne ce temps au même titre qu’un autre temps du quotidien de l’enfant, c’est-à-dire en le pensant comme un temps à part entière, et non pas un temps de transition ou pour faire autre chose en même temps.

 

L’enfant a besoin de la présence et du regard soutenant de l’adulte, il a besoin que l’adulte l’autorise et l’invite à jouer pour pouvoir pleinement s’épanouir et trouver ce dont il a besoin.

 

Autoriser l’enfant à jouer c’est pouvoir le sécuriser tant au niveau physique qu’affectif en étant une personne ressource pour lui sur qui il peut compter s’il en a besoin, qui lui fait confiance et lui laisse la liberté de déployer son propre jeu, pour construire son je.

 

Inviter l’enfant à jouer c’est prendre plaisir à lui proposer un lieu de jeu agréable, mis en scène avec du matériel en bon état et à sa disposition complète, c’est recevoir l’imaginaire de l’enfant, amis aussi prendre le temps de se poser et jouer avec car en initiant le jeu on initie la relation et on participe au développement du sentiment de confiance en soi.

 

Un beau programme qui comme la construction de la pensée de l’enfant n’est pas linéaire et doit surtout être habité d’envies, d’intentions et de compréhensions.

 

Permettre à l’enfant de décider de ce qu’il fait dans son jeu

Dans les pratiques actuelles, une bonne partie du temps de jeu est contrôlée par les adultes et les enfants doivent souvent se plier à leurs règles.

Par exemple, l’interdiction de monter le toboggan à l’envers, ne pas avoir le droit de renverser les caisses, ne pas pouvoir mettre le livre à la bouche…

 

Le jeu de l’enfant s’appauvrit car les règles de l’adulte vont limiter les possibilités de développement de sa créativité en minimisant ses stimulations mentales

A contrario, l’enfant en interagissant à sa guise avec son environnement va construire librement sa pensée. Il a bien évidemment besoin d’évoluer dans un espace sécurisant et adapté à ses besoins et capacités en présence d’un adulte bienveillant. 

Les enfants vont pouvoir prendre du plaisir dans leurs découvertes, extérioriser leurs émotions, développer des capacités cognitives et intellectuelles.

 

Promouvoir le jeu libre revient donc à permettre à l’enfant de décider sans contraintes de ce qu’il fait avec les objets.

La mise à disposition de mobilier et de matériel adaptés ainsi que leurs mises en scène permettent à chaque enfant de jouer, de manipuler les jeux, de les combiner, de les expérimenter autant de fois qu’il le veut, autant de fois qu’il en a besoin pour au final jouer à construire sa pensée.

Il est important que l’enfant puisse utiliser les éléments mis en place comme bon lui semble dans la mesure où il ne se met pas en danger. Cela va renforcer sa confiance en lui.

 

Les limites posées par l’adulte sont aujourd’hui ancrées dans les pratiques professionnelles et très souvent basées sur des idées reçues au sujet du jeu libre.

 

Etre libre dans son jeu ne revient pas à être sans limites

On véhicule l’idée que le jeu libre est un espace où l’enfant peut découvrir, expérimenter, exprimer et agir seul, par lui-même et pour lui-même …mais finalement il est bien loin d’être seul que ce soit dans ses acquisitions, dans ses relations à lui-même et à l’autre.

En effet, la liberté de l’enfant va pouvoir se déployer seulement parce que le professionnel qui l’accompagne va l’autoriser et la prévoir en amont.

Le jeu est donc libre car sous contrôle de l’adulte puisqu’il met en place des moyens pour limiter les obstacles à l’expression du jeu de l’enfant.

L’enfant va donc être libre dans son jeu et non pas sans limites, car il va avoir la possibilité d’aller et venir dans des espaces de jeux et d’utiliser librement le matériel à disposition.

Le rôle de l’adulte est de limiter les obstacles à l’expression de la liberté de l’enfant dans son jeu afin de laisser libre cours à la construction de sa créativité. Le jeu libre va donc favoriser chez l’enfant le pouvoir de créer au sens large du terme, cultiver sa relation avec lui-même et avec le monde extérieur.