Qu’est ce que les entreprises peuvent faire pour les parents aujourd’hui ?

pierre-moisset

Beaucoup de choses ! Bien sûr il y a l’aménagement du temps de travail des parents, éviter les réunions en fin d’après-midi, favoriser le télétravail. Il y a également les démarches plus proactives : aider les parents de jeunes enfants à trouver une place en crèche pour leurs enfants, voire réserver des berceaux.

 

Mais les entreprises peuvent aller encore plus loin en laissant une place à la parentalité dans leur culture d’entreprise. En effet, le monde du travail a été, jusqu’à récemment, un monde masculin. Un monde d’hommes actifs qui s’engageaient dans le travail pour subvenir aux besoins de la famille tout en étant éloignés de leurs enfants, éloignés des préoccupations sensibles sur le vécu de leurs enfants, leur quotidien. Et cela a pu favoriser des cultures du travail où l’on ne parle pas de la famille, des enfants. Bien sûr, cela a déjà commencé à changer. Mais il faut peut être encore encourager ce mouvement.

 

Non pas en incitant les salariés à se confier, à parler de leur vie, ils n’en ont pas forcément envie. Il s’agit plutôt de changer le management en entreprise en favorisant un management par le « care », le prendre soin. En effet, être parent c’est cadrer ses enfants pour leur fournir des limites sécures. Mais tout cela en comprenant les ressentis et les états de ses enfants, en étant bienveillants. Faire preuve de care dans le management ce n’est pas infantiliser les salariés, c’est avoir un regard bienveillant sur leurs actions, leurs états. C’est laisser une place à leurs ressentis de parents quand ceux-ci viennent impacter leur travail sans les amener à se confier là encore. Juste en actant que « cela arrive », que cela passe et qu’il y a place dans l’univers de travail pour les hauts et les bas de la vie des parents actifs d’aujourd’hui.